L’expérientiel comme méthode efficiente pour optimiser l’apprentissage !

L’expérientiel comme méthode efficiente pour optimiser l’apprentissage !

L’expérientiel comme méthode efficiente pour optimiser l’apprentissage !

CATÉGORIE FORMATION PROFESSIONNELLE

Tout d’abord, je précise ce que j’entends ici par expérientiel. Je parle de la combinaison des termes « expérience » et « événement ». Ainsi, en faisant référence à ce concept, il s’agirait de faire vivre une expérience événementialisée à un public, ici notamment d’apprenant, en sollicitant leurs émotions et en visant à leur procurer des sensations marquantes et mémorables durant leur apprentissage.

On retrouve d’ailleurs dans ce qu’on nomme le marketing expérientiel le concept de « théâtralisation » où l’idée de la mise en scène et du « jeu » apporte une dimension émotionnelle forte qui favorise le plaisir de participer et la mémorisation du sujet mobilisé.

Pour précision, je vais plus loin que la notion d’« Experiential learning » en y ajoutant une dimension supplémentaire qui est celle de la sollicitation des sens et des émotions de l’apprenant. En effet, dans certains travaux sur le processus d’ « apprentissage expérientiel », il est fait plus spécifiquement mention de l’apprentissage par l’expérience ou encore par la réflexion sur la pratique et ce uniquement. Or, mon propos est de transcender ces précédents travaux en abordant l’expérientiel non seulement comme expérience (au sens pratique) mais également comme faisant appel aux sens et aux émotions.

Dans le cadre d’une formation professionnelle ou plus généralement au sein de l’apprentissage d’un savoir, d’une connaissance ; la notion d’expérientiel comme je la définis ici me semble jouer un rôle déterminant.

En effet, il m’est apparu que l’expérientiel pouvait démultiplier l’attractivité du message à transmettre, sa mémorisation (ancrage d’un souvenir positif) et optimiser la performance des nouvelles compétences à acquérir ainsi que des actions futures à réaliser.

Or pour faire vivre une expérience marquante et positive, il me semble nécessaire de travailler au cœur de l’envie du public cible, de parvenir à l’intéresser et à stimuler en lui du plaisir.

Aussi, la réussite d’un projet pourrait se mesurer par l’émotion plaisante qu’il réussirait à générer.

Partager de l’expérience en créant un maximum d’émotions durant l’apprentissage pourrait ainsi favoriser efficacement le passage à l’action mais également sa performance et son succès.

Afin de stimuler la capacité d’apprentissage chez l’apprenant, il m’apparaît nécessaire de trouver son carburant, son envie (d’apprendre) ; de s’intéresser à ce qui le fait (ré)agir.

Par ailleurs, cela va de lien avec les questionnements suivants : Comment activer sa prise de conscience, comment identifier et débloquer ses freins, comment le faire participer et à terme agir efficacement dans ses nouvelles fonctions / projets ?

Le métier de formateur évolue, se virtualise (webinaires, e-learning, formation différenciée 4.0) et s’ubérise.

Cela dit, il me semble que l’on revienne paradoxalement à d’anciennes méthodes éprouvées et tout à fait fonctionnelles pour favoriser l’apprentissage en présentiel.

Idriss Aberkane, Docteur bi disciplinaires évoque dans une interview la force et les bienfaits du Mentorat*. Ce conférencier explique par ailleurs que « quand vous aimez un domaine, votre capacité d’attention augmente », que « la capacité à télécharger de la connaissance augmente quand vous aimez ça » et que « les jeux sont redoutables pour capter l’attention et le temps »* ; il me semble alors que, comme démontré précédemment, l’expérientiel, qui sollicite le jeu, éveille l’envie, les sens et procure du plaisir serait une méthode pertinente et efficace pour optimiser l’apprentissage.

Si l’on utilise la méthode du Mentorat couplée à celle de l’apprentissage par les émotions, les sens, le jeu ; alors le savoir pourrait être transmis de façon encore plus efficiente.

D’autres questionnements complémentaires seront traités dans d’autres articles/essais :

  • Quelle méthode pour travailler l’envie et optimiser la transmission, le partage de la connaissance ?
  • Comment déclencher et guider l’envie d’apprendre ?
  • Comment favoriser l’envie d’utiliser ce savoir, ces nouvelles compétences ?
  • Comment les nouveaux médias digitaux peuvent-ils être utilisés à cet escient ?

Une citation : « Là où il y a une volonté, il y a un chemin » William Hazlitt.

Sources citées :

*Idriss Aberkane

  • Interview vidéo « Éducation nationale, Neuro-spiritualité, Actualités ! ») – « Le meilleur apprentissage c’est quand tu as un mentor »
  • Conférence « Comment muscler et libérer votre cerveau ? »
  • Conférence « Le pouvoir de la connaissance »
  • Interview vidéo « le SECRET Pour Réussir Sa VIE – H5 Motivation # 44 »

Thomas d’Ansembourg, Psychothérapeute

  • Livre et Conférence « Cessez d’être gentil soyez vrai »

A PROPOS DE L’INTERVENANTE

Lucile DEGLI-ESPOSTI

Consultante et formatrice en communication web et événementielle, je m’intéresse aux connexions entre le virtuel (web) et le réel (event).

Essayiste pluridisciplinaires : Sciences de l’information, de gestion, psychosociales et de l’Education.

QUALIFICATIONS

  • Diplômée d’un Master 2 en Marketing Stratégique
  • Spécialisée dans le marketing digital et la communication événementielle
  • Fondatrice et dirigeante de l’agence PASSAGE EVENTS
  • Formatrice professionnelle à Paris et en Province

N’hésitez-pas à me contacter pour faire appel à mes services de formation professionnelle !
Échangeons !

Retrouvez mon actualité sur mes réseaux sociaux, en particulier Facebook !

Publié le 26/02/2020. Ces textes et visuels sont soumis aux droits d’auteur.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!